Appui aux CUMA pour un meilleur accès à l’équipement agricole collectif

ONG ARFA – PROJET INNOVATION

Appui aux CUMA pour un meilleur accès à l’équipement agricole collectif

Dotation en matériel aux représentants des 07 CUMA membres de l’Union Maasom

Dans un contexte où il est très difficile pour chaque petit producteur de s’équiper individuellement en matériel agricole, de disposer d’intrants agro écologiques adaptés et de faire face aux aléas climatiques auxquels notre pays est confronté, l’Association pour la Recherche et la Formation en Agroécologie (ARFA) développe des innovations technologiques et organisationnelles. Celles-ci visent à soutenir l’accès collectif aux matériels agricoles à travers le développement de (1) l’approche CUMA (Coopératives d’Utilisation de Matériel Agricole), (2) la promotion de la semence paysanne à travers les banques de semences communautaire et (3) l’enrobage de semence. Ces innovations sont développées dans le cadre de la collaboration avec Agronomes Vétérinaires sans Frontières (AVSF) à travers le projet « Innovation Technologique et Organisationnelle relative à la Petite Mécanisation pour le Soutien aux Transitions Agro écologiques au Nord et à l’Est du Burkina Faso ».

  • Développement des CUMA

En 2019, 05 groupements maraichers de la commune de Gourcy ont été accompagnés dans leur passage à la forme CUMA conformément à l’Acte Uniforme OHADA. Il s’agit de la Coopérative Maraichère Songr La Panga de Zintoéensin, Song-Taaba de Mako, Sidwaya de Niessèga, Nabons-Wendé de Niessèga et Naagtaaba Met de Rengba. Afin de faciliter la gestion organisationnelle et institutionnelle de ces CUMA, le projet a organisé en collaboration avec la Direction Provinciale de l’Agriculture et des Aménagements Hydro-Agricoles (DPAAH) du Zondoma des sessions de formation sur la « gestion des coopératives et à la logique de l’accès collectif au matériel agricole ».

Formation des 05 CUMA à l’utilisation des outils de gestion administrative, financière et matérielle

Afin de parachever l’accompagnement de ces CUMA, le projet les a dotés en matériel agricole composé de charrettes, de brouettes, de râteaux, de binettes, d’arrosoirs et de registres pour la documentation de la vie de la coopérative (gestion matériel, administrative et financière, etc.) ; le tout d’une valeur 1 370 000 FCFA. Cette remise, tenue le 26 Juin 2020, est pour le Chef du Projet, « un moyen pour les coopératives de pérenniser l’accès aux équipements agricoles de leurs membres par la mise en place de service de location de champs collectifs et l’institution de cotisation annuelle dont les revenus seront utilisés pour amortir le matériel agricole et assurer son renouvellement ». Cette remise a également servi de cadre pour faire le bilan de la formation, qui a porté sur la « gestion des coopératives et l’adoption des modalités pérennes d’accès collectif au matériel agricole », aussi récolter les appréciations des bénéficiaires pour une amélioration du dispositif de formation.

Rencontre d’échange avec les représentants des coopératives de la région du Nord

Pour monsieur Passoulé Moussa, Président de l’Union Maasom, « chaque coopérative se doit de développer des stratégies pour rentabiliser au maximum le matériel acquis. Ce n’est qu’ensemble, main dans la main et avec l’accompagnement de l’ONG ARFA que nous saluons hautement, que nous pourrons travailler à l’amélioration de nos conditions de vie et de production ».

  • Promotion de la semence paysanne

ARFA promeut la semence paysanne à travers le développement de Banques de Semences Communautaire (BSC). Durant ces deux années de réalisation du projet, iI a surtout été question de collecter de la semence paysanne auprès des producteurs agricoles, de les caractériser et de construire 2 BSC dans les Communes de Bilanga et de Gourcy.

1. Aperçu d’une Banque de Semence Communautaire (BSC)  2. Exposition de semences paysannes lors de la foire du COASP tenue en 2019 à Tenkodogo

  • L’enrobage des semences

Un aspect de l’accompagnement du projet est la promotion d’innovations technologiques telle que l’enrobage mécanisé des semences.

Processus de l’enrobage mécanisé des semences

Il permet le semi à sec et favorise une protection écologique des semis. Il faut dire que cette pratique est une alternative mise en œuvre pour pallier aux aléas climatiques auxquels notre pays fait face. En effet, une étude démontre que dans les zones d’interventions du projet (région du Nord et de l’Est), la saison hivernale débute avec un retard de 10 jours en moyenne et s’estompe 8 jours avant en moyenne. D’où la nécessité pour les paysans de procéder à un semi à sec pour que les premières pluies leurs soient bénéfiques.

Au regard des résultats engrangés, les bénéficiaires du projet se disent satisfaits des actions de l’ONG. « Avoir connu ARFA, est une grâce pour ma vie », a confié madame Sawadogo Tene, présidente de la coopérative Nabons-Wendé de Niessèga. Ces initiatives se doivent donc d’être encouragées et pérennisées.

Share