Cérémonie officielle de réception provisoire des bas-fonds de Kokossé et de Kougré dans la région du Centre-Est

Le projet de Promotion de l’Employabilité, la Cohésion, l’Inclusion Socioéconomique des jeunes et femmes dans la région du Centre-Est (PRECIS) mis en œuvre par un consortium de quatre (ONG) à savoir Welthungerhilfe (WHH), l’Association pour la Recherche et la Formation en Agroécologie (ARFA), le Réseau de Communication sur le Pastoralisme (RECOPA) et de l’Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) à travers l’appui technique et financier de l’ONG Enabel, a  aménagé deux bas-fonds rizicoles au profit des producteurs des villages de Kokossé-Tandaga(Commune de Yargo ) et de Kougré (Commune de Andemtenga).   Les travaux d’aménagement étant à termes ; une cérémonie de réception provisoire a été organisée les 20 et 21 Juillet 2022 dans les différents sites.

Présidé par les Préfets des communes de Kokossé et de Kougré la cérémonie a vu la participation des services techniques d’agricultures, des secrétaires généraux des mairies des communes concernées, de la CRA, des bénéficiaires et de l’équipe du consortium PRECIS.

 

Vue des officiels à la réception du bas-fond de Kokossé

L’aménagement de ces basfonds s’inscrit dans le cadre de la promotion de l’agroécologie à travers le volet agriculture piloté par l’ONG ARFA au sein du consortium.   « ARFA s’est engagé à travailler dans la promotion de l’agroécologie à travers l’aménagement de ces basfonds. Toutes les dispositions sont prises pour accompagner les bénéficiaires à travailler sur les bases de l’agroécologie. Ils bénéficieront d’une dotation en intrants biologiques pour la production et d’un encadrement technique toute au long de la campagne agricole » a souligné M. Kassoum ZORE, représentant de ARFA et responsable du volet agricole dans le consortium.

Il a par ailleurs terminé ces propos en invitant les populations bénéficiaires à approprier les pratiques agroécologiques dans la valorisation de ces bas-fonds rizicoles afin qu’en fin de campagne ils puissent enregistrer au minimum 10 tonnes de riz dans chaque bas-fond.

« C’est un privilège pour nous de bénéficier d’une telle infrastructure qui va permettre aux producteurs de sécuriser leur culture. Ils ont l’opportunité de maintenir une certaine quantité d’eau sur les parcelles ce qui va permettre de favoriser l’humidité et qui va conduire au bon développement de la production » indique le Directeur Provincial du Kouritenga avant de laisser un mot aux bénéficiaires

« A l’endroit des bénéficiaires ; nous les incitons à s’investir davantage dans l’activité de la production rizicole parce que le riz est une filière porteuse.. »

Selon Mouni KONOMBO ; Chef du Projet PRECIS « Une formation pour la gestion des basfonds est prévu. Les bénéficiaires au nombre de 40 dans chacune des communes seront formés sur l’entretien de ces ouvrages aménagés. ».

Visite des infrastructures sur le site de Kougré

Les entreprises en charge de la réalisation et l’équipe de contrôle (2iE) ; interrogés sur l’état et la qualité des travaux ; sont tous deux confiants quant à la qualité des ouvrages. « Les ouvrages auront une durée de vie de plus de 10 ans. ; Nous vous assurons de la viabilité des ouvrages parce qu’ils ont été réalisés dans les règles de l’art en prenant en compte toutes les caractéristiques et en respectant les prescriptions techniques préconisées dans le DAO. Nous avons fait un contrôle à pied d’œuvre qui nous a permis de donner des recommandations ; faire des suggestions et aussi coacher les entreprises pour que le travail puisse se passer comme il se doit » rassure Clotilde BAZIE de l’institut 2iE.

Visite des infrastructures sur le site de Kokossé par les participants

Les bénéficiaires de l’action n’ont pas manqué d’exprimer leurs joies à pour l’aménagement de ces bas-fonds. Pour eux, la mise en valeur de ces bas-fonds contribuera énormément à booster leurs productions rizicoles et à améliorer leurs revenus monétaires.

Le coût global de réalisation de ces deux bas-fonds s’élève à 28 876 471 FCFA.

Photo de famille à la fin de la réception des bas-fonds par les bénéficiaires

Article rédigé par Vanessa COMBARY, Chargé communication

 

Share
Bibata DAO

Chargée des Ressources Humaines